ALAIN LETARD

Aller au contenu

Menu principal :

MES PROCHAINS RENDEZ VOUS


Alain Letard est co-fondateur
du
Challenge des Trails d'Aquitaine

L'EDITO

L'art de bien recevoir !


To u t d ' a b o r d , j'aimerais tiré un grand coup de chapeau à Sylvain Court, mon ami qui vient de resigner au club de Bouliac Sports Plaisirs et qui remporte un nouveau titre de champion de France. C'est une personne d'une gentillesse et humilité extraordinaires et qui est en train de marquer sa discipline. C'est énorme ce qu'il réalise à nouveau.
Bon sinon, on doit bien avouer que ce fut un mois d'août particulièrement chaud... et ça continue encore à l'heure où je vous parle. Tout a commencé le 7 pour moi avec l'épreuve de Coimères. Elle est organisée par le comité des fêtes locales et le nouveau président, Thierry Lagouyettes, semble avoir pris la relève de belle manière. Tout s'est idéalement déroulé avec environ 200 partants. Cela reste une petite course comme on les aime. Ensuite j'ai filé du côté de Dax pour la traditionnelle Feriascapade. Là les mesures de sécurité imposées par la préfecture dans la cadre des fêtes ont quelque peu chamboulé la donne et sûrement enlevé quelques coureurs qui n'ont pas osé affronter la foule. En tout cas, il faut savoir féliciter Patrick Roumeau et toute son équipe qui ont su s'adapter très rapidement, modifier aussi leur parcours et offrir tout de même une belle épreuve où la joie et la bonne humeur sont restés tout de même les maitres mots.
Puis ce fut Le Porge, le 21 août. L'épreuve comptait pour les championnats départementaux de semi mais aussi proposaient un 10 et un 21 qualificatifs aux Frances. Cela a permis de faire le plein en terme de coureurs et chaque année l'épreuve progresse. C'est tout à fait remarquable. Sûrement certains aussi voyaient le marathon du Médoc et en profitaient pour finaliser leur préparation.
Puis samedi 27, je me retrouvais au raid des Champions. Je dois dire que j'adore particulièrement cette épreuve qui mélange canoë, course
à pied et vélo. Elle est organisée à Salles par une équipe d'anciens rugbymen qui s'en occupe depuis donc plus de 20 ans et quand on sait qu'à l'époque cette petite bourgade avait une équipe qui évoluait au D2 et qui a même été titrée à ce stade, on comprend bien que ces hommes-là ont su s'entraider et se soutenir pour parvenir à leur fin. C'est un peu cet état d'esprit qui règne encore par chez eux. Ils savent ce que le mot fraternité veut dire et je suis reçu à chaque fois en grandes pompes. Je ne vous raconte pas le repas du midi d'après-course, c'est tut simplement gargantuesque. Il n'y a que 2000 habitants par là-bas et pourtant c'est une "grande" ville à mon coeur !
Enfin j'ai fait un petit tour du côté de Carignan comme un retour aux sources puisque c'est tout près de Bouliac et je ne vous cacherai pas que mon ancien club a tout raflé... ou presque ! Rendez-vous maintenant du Trail des Mouettes et puis ce sera ma petite escapade en Haute-Garonne avec le Trail du Cassoulet !
 
Retourner au contenu | Retourner au menu