ALAIN LETARD

Aller au contenu

Menu principal :

MES PROCHAINS RENDEZ VOUS


Alain Letard est co-fondateur
du
Challenge des Trails d'Aquitaine

L'EDITO

Un mois très chargé !


Le mois de juillet a été très chargé, comme à l’habitude, pour moi. Cela a commencé le 1er avec le semi des Jalles du côté de Bruges. C’est une belle organisation, bien carrée et bien expérimentée avec à sa tête, un certain Jean Dubois, chargé des sports à la municipalité, mais il faut bien avouer qu’il a fait très chaud cette année d’où certainement une baisse
d’effectifs. En tout cas, et c’est assez inédit pour être souligné, tous les récompensés sur le podium, ont reçu des paniers de légumes frais. Cela a été apprécié.
Ensuite les 6 et 7, je me suis retrouvé à Espelette. Je ne vais pas m’étendre sur ce rendez-vous puisqu’il y a eu un large compte-rendu dans ces colonnes mais cela reste tout de même une valeur sûre au niveau national. Un peu comme le marathon du Médoc sur route, aux
courses des Crêtes, on sait à quoi s’attendre. J’en profite pour remercier encore une fois Gabi et la confiance qu’il m’a toujours conservé depuis tant d’année. Il passe à la main désormais et je souhaite un bel avenir à Amauri et la nouvelle équipe. Et pourquoi pas
40 autres éditions ?
Le 14 juillet pour moi est toujours similaire de Bourg sur Gironde. Les organisateurs ont su relancer ce trail, il y a quelques années, en y rajoutant une épreuve de VTT. Ainsi toutes épreuves confondues, on passe la barre des 1000 partants.
C’était une manche du challenge départemental des trails et on aura noté la présence de quelques producteurs du Cantal puisque Bourg est jumelée avec Salers que l’on connait bien !
Puis les 18 et 19, ce fut l’ouverture des férias. J’étais d’abord à Mont de Marsan puis à Tyrosse. Les courses du Moun fêtaient leurs dix ans d’existence. Tout ne s’est pas passé comme prévu avec ce coureur qui a fait un arrêt cardiaque mais je pense que l’on
ne peut remettre en question l’organisation de Michel Saint-Geniés et Bruno Soubiran.
Un moment difficile à vivre. A Tyrosse le lendemain, ce fut plus léger. Bernard Narbey a eu plaisir à recevoir près de 500 concurrents ce qui constitue son record. Même la ville commence à considérer l’épreuve comme il se doit et le club de rugby local a participé
et même bien participé avec pas moins de 42 coureurs présents et une joëlette pour emmener un jeune handicapé qui est aussi la mascotte du club. Une belle initiative.
Le 21, j’étais à Izon près de Libourne. Là je peux dire que j’ai retrouvé pas mal de mes amis de Bouliac Sports Plaisir car si l’organisation est dans les mains de Raymond Roux dont la femme n’est autre que la maire de la ville, tous les membres de son équipe
font partie de mon club de coeur. Ce fut un bon moment de partages, de retrouvailles et d’amitié !
Le lendemain, direction Soulac sur Mer pour la plus grande épreuve estivale de l’été. Imaginez tout de même plus de 1500 sportifs sur le boulevard de la mer entre coureurs, marcheurs et enfants. Christian Bayle, l’emblématique organisateur, président des Galopins
de Guyenne, a fait le plein partout. Avec aussi beaucoup de vacanciers pour un peu de nouveauté dans le peloton. Il en a d’ailleurs profité pour nous annoncer son départ à la retraite, si l’on peut dire ça ainsi, et le fait qu’il passait la main après vingt ans à la tête
du célèbre club. C’est un monsieur de la course à pied départemental qui se retire.
Enfin je terminais le mois le 28 juillet du côté des Gabizos. Là-bas déjà, il a fallu parvenir à rejoindre la ville de départ, Arrens Marsous. Car le Tour de France y passait la veille et du coup toutes les routes étaient fermées jusque tard dans la soirée. Il
a fallu prendre son mal en patience. Mais il faut souligner la très belle organisation des Esclops d’Azun qui sortaient pourtant d’un championnat de France de course de montagne. Ils sont passionnés, ils agissent en vrais professionnels, rien n’est laissé au
hasard. Et avec une distance principale un peu réduite, cela aura permis de faire venir encore plus de monde. Même si, comme l’indiquait encore clairement, Philippe Lanne, le président du club, ils ne veulent pas battre de records mais surtout bien accueillir
tous ceux qui viennent.
Bon allez, je vous quitte. Direction Dax pour moi avec la Feriscapade puis le Porge le 19 août et le raid du champion à Salles…
 
Retourner au contenu | Retourner au menu